Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 01:12

Chers Amis, mes chers compatriotes,

Ce soir, la France est attaquée.

Nous traversons une de ces heures décisives où les ennemis de notre nation tentent d'éprouver notre force, notre unité et notre capacité de résistance. Les fusillades continuent d'ensanglanter Paris. Nous pensons très particulièrement aux victimes et nous nous associons à la douleur de leurs familles. Notre soutien va aussi à l'ensemble des forces de police et aux militaires déployés dans Paris et toute sa région.

Pour nous tous, c'est le moment de faire preuve de calme, de courage et d'esprit de responsabilité. Il nous revient d'apporter toute l'assistance nécessaire aux forces de l'ordre et de respecter les contraintes de l'état d'urgence et de la fermeture des frontières décidés par le chef de l'Etat.

N'ayons pas peur ! Souvenons-nous aussi que nous ne sommes pas seuls. La France n'est pas seule ! De partout dans le monde, les témoignages affluent. L'immense majorité de l'humanité est avec nous.

En ce moment précis, un moment appelé à définir toute une génération, nous devons nous montrer dignes de la France et de ses valeurs.

Les hostilités sont déclarées. Mais, avec l'inébranlable détermination de notre peuple, le professionnalisme de nos forces armées et le soutien de nos alliés, nous triompherons et pourrons bientôt fêter dans Paris la liberté et la paix retrouvées

Vive la République, vive la France !

Francois Vigne

Président du R2F

Published by francoisvigne
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 19:48
Chers Amis,

Je vous souhaite, avec toute l'équipe R2F, une bonne année 2015 ! Et je forme, en notre nom à tous, des voeux d'espoir pour la France et pour l'Europe.

Certes, notre pays termine l'année 2014 en fâcheuse posture. Chômage, déficit budgétaire, dette publique, comptes extérieurs, investissement et construction : tous les indicateurs sont au rouge, alors qu'ils ont viré au vert chez nos grands voisins.

Mais si la France fait aujourd'hui figure d'homme malade au sein de l'Europe et des pays les plus développés de la planète, ce n'est pas faute d'atouts ou de talents !

A chaque fois dans l'histoire, notre pays a subi la défaite à cause de l'aveuglement de ses dirigeants. En 1940, ils étaient en retard d'une guerre et n'avaient pas su doter la France des avions et des chars nécessaires. Aujourd'hui, c'est un même refus d'opérer sans attendre les changements indispensables pour affronter les défis du moment qui est à l'origine de nos graves difficultés actuelles. Un an pour passer de la parole aux actes sur le pacte de responsabilité : une telle inefficacité n'est plus acceptable !

Il y a, partout en France et dans le monde, des entrepreneurs, des salariés, des savants, des médecins, des écrivains, des acteurs, des sportifs et bien d'autres de nos concitoyens encore qui mènent le combat, gagnent et font la gloire de la France. Nos récents prix Nobel de littérature et d'économie en sont deux illustres exemples, mais il y en a tant d'autres anonymes.

Face aux changements formidables qui bouleversent le monde, il est urgent de transformer notre pays en s'appuyant sur leurs forces et celles de tous les Français. C'est ainsi que nous pourrons remettre la France sur la seule route qu'elle mérite, celle du progrès, et faire de nouveau rayonner son génie.

Beaucoup des moyens à mettre en œuvre sont connus : remise à plat de l'ensemble de notre organisation administrative, baisse des déficits et de la dette publique, suppression des blocages du marché du travail, modernisation de notre système éducatif, soutien massif à l'innovation ou promotion de l'esprit d'entreprise pour ne citer que les principaux. Mais nous comptons être plus créatifs encore pour placer la France en tête des révolutions de la mobilité, du digital, de l'énergie propre et de l'économie du partage.

Les Français sont prêts. Ne reste plus qu'à les mettre en marche. C'est l'objectif que nous nous assignons pour 2015. Nous voulons faire taire les Cassandres qui se plaisent à affirmer que la France ne se réforme que dans douleur et la révolution. Car il n'y a pas de révolution heureuse. Et nous devons aussi éviter que les électeurs ne tombent dans les supercheries du FN. La France et les Français méritent tellement mieux !

Quand notre pays aura retrouvé sa vigueur, l'Europe pourra repartir de l'avant. Les défis, même nombreux, comme le montre le nouvel épisode de la crise grecque, sont néanmoins surmontables. Mais l'Union ne pourra pas survivre si elle a l'Allemagne pour seul guide. La baisse du cours du pétrole comme celle de l'euro nous ouvrent de nouvelles opportunités de croissance. Nous devons mettre notre pays et l'Europe en situation de les saisir.

Il nous a fallu deux ans pour établir notre programme, que nous savons beaucoup plus novateur et ambitieux que celui des autres partis. Car nous sommes libres ! Et nous ne nous battons pas pour maintenir les acquis, mais pour faire avancer notre peuple, comme l'Europe. Le progrès, qu'il soit démographique, économique, social, médical, technologique, environnemental ou culturel, est notre objectif. Le recul n'est pas à l'agenda !
Il nous reste deux ans pour convaincre les Français. Partout, nous sentons que les choses bougent et les Françaises et que les Français sont de plus en plus réceptifs. C'est pour cela que je suis plein d'espoir pour la France et plus déterminé que jamais malgré les périls du moment.

Je forme un vœu tout particulier pour les enfants qui naîtront en 2015. Ils sont, avec l'ensemble de la jeunesse, le fondement de notre combat pour une France plus forte, plus généreuse, plus juste, plus fraternelle et meilleure.

Belle et heureuse année 2015 à toutes et tous !

François Vigne
Published by francoisvigne
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 14:43
Il y a 25 ans tombait le mur de Berlin.

En ce soir du 9 novembre 1989, le rideau de fer se levait enfin. L'Est et l'Ouest de l'Europe se réconciliaient. C'était la liberté qui triomphait.

Le mur de la honte n'a pas résisté à la vérité. Il n'a pas résisté à la liberté.

Cette liberté, il nous revient de la faire vivre et de la faire progresser. En France et en Europe, beaucoup de murs restent à abattre.

Il y a 5 millions de chômeurs en France, 8,6 millions de personnes en situation de pauvreté et 150 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire en situation d'échec. En Europe, on atteint respectivement 26 millions, 84 millions et plus d'un million de personnes.

Certains diront qu'on ne peut rien y faire, que toutes les options ont été explorées et que nous devons nous résigner.

Je ne partage pas cette vision. Nous nous tenons aujourd'hui au seuil d'une époque nouvelle. Elle exige de l'imagination, du courage et de la persévérance. A nous d'être les explorateurs des solutions nouvelles, d'en être les pionniers !

Il faut faire tomber le mur du chômage, il faut faire tomber le mur de la pauvreté, il faut faire tomber le mur de l'échec scolaire et bien d'autres murs encore.

Il est temps de ne plus se comporter en rentiers de libertés déjà acquises, mais d'agir en fossoyeurs des murs qui embastillent les Français et en combattants insatiables de leur liberté. Tous les murs de la honte doivent tomber !
Published by francoisvigne
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 19:38

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, a affirmé jeudi 22 mai, trois jours avant le scrutin européen, que le parti majoritaire allait lancer à l'automne une campagne en faveur du droit de vote des étrangers aux élections locales !
 
Voilà 30 ans que le PS utilise la même ficelle : agiter l'épouvantail du vote des étrangers juste avant les élections pour faire monter le FN et tenter d'affaiblir la droite républicaine avant d'oublier sa promesse au lendemain immédiat des élections. Cela serait pathétique si l'enjeu n'était aussi grave. Un homme politique responsable, soucieux de l'intérêt général, n'a pas le droit d'attiser les peurs et les passions, ni de jouer avec les extrêmes à des fins électorales.
 
Il est temps de bannir ces manipulations politiciennes d'un autre âge dont l'histoire a montré les dangers et d'insuffler une nouvelle dynamique à notre démocratie.
 
La liberté d'expression est un droit essentiel pour lequel je me battrai toujours. A défaut d'interdire ces pratiques aussi indignes qu'archaïques, faisons honte à ceux qui y recourent. Mettons en place un système de cartons rouges distribués par les journalistes et les citoyens à tous ceux qui franchissent la ligne jaune.
 
Jean-Christophe Cambadélis mérite le premier !

Published by francoisvigne
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 14:08
Nous avons appris ce matin que l’académie de Nantes s'est associée à l'initiative lycéenne de la journée de la jupe et qu'elle incite les lycéens à la porter le 16 mai pour lutter contre le sexisme et la discrimination. L'initiative serait sympathique si elle restait indépendante des pouvoirs publics.

Le principe de neutralité doit être respecté par toutes les académies. Le ministère de l'Education nationale n'a pas à instrumentaliser les élèves, même lycéens, à des fins politiques.

Les discriminations hommes / femmes doivent être activement combattues, et ceci dès l'école. Mais c'est aux adultes - et en particulier - aux responsables politiques et administratifs de prendre la tête de ce combat.

Plutôt que de demander aux élèves de porter la jupe, que le président de la République, le ministre de l'Education nationale et tous les membres masculins du gouvernement, tous ceux des ministères de l'Education nationale et ceux de l'académie de Nantes le fassent. Assumer ses responsabilités, ce n'est pas les reporter sur les autres et encore moins les reporter sur la jeunesse.

Le combat politique ne se délègue pas !
Published by francoisvigne
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 16:42
L'annonce de la fermeture du site industriel de Nantes de la Seita hier l'a encore confirmé. Voir partir le siège social d'une société un jour, c'est perdre ses usines le lendemain ou le surlendemain. C'est pour cela que chaque annonce de délocalisation de siège social, comme celui de Lafarge pour la Suisse, hors de l'Union européenne, la semaine dernière, est une mauvaise nouvelle pour notre pays.

Plutôt que de mener des combats d'arrière-garde contre des fermetures d'usine quand il est déja trop tard, le pouvoir, Arnaud Montebourg en tête, ferait mieux de se battre pour conserver les sièges sociaux de nos fleurons, en particulier industriels, et en attirer de nouveaux. Gagner la bataille des sièges sociaux, cela suppose d'offrir un vivier dynamique de cadres internationaux de haut niveau, de présenter une fiscalité compétitive, pour les entreprises comme pour leurs dirigeants et de cesser d'attiser le vieux fonds français de lutte de classe et de stigmatiser les hauts salaires. On n'attire pas les mouches avec du vinaigre. Notre pays doit redevenir attrayant pour ses citoyens comme pour les cadres internationaux.

La France doit se concentrer sur les bonnes batailles plutôt que de gaspiller son énergie dans les mauvaises. Elle doit gagner la bataille des sièges. Comme les investissements, les sièges sociaux d'aujourd'hui sont les emplois de demain et ceux d'après-demain aussi.
Published by francoisvigne
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 23:38

Les Français n'ont plus confiance dans leur justice. Ils sont 75% à considérer qu'elle fonctionne mal et 57% à juger qu'elle est aux ordres du pouvoir politique d'après le sondage BVA - Le Parisien Dimanche paru ce matin.
 
Quand la justice n'est plus respectée, quand sa légitimité est contestée par une majorité de ses citoyens, c'est notre République et notre démocratie qui sont en danger.

 

Sans justice, il n'y a plus de pouvoir à la loi. Sans respect des décisions de justice, notre organisation sociale perd son fondement et l'harmonie des rapports entre citoyens est fragilisée.


Comment faire respecter la justice si ceux-là mêmes qui sont chargés de la faire appliquer sont les premiers à la contourner ? Comment tolérer sans rien dire, au plus haut niveau de l’Etat, que des maires aient aujourd’hui décidé de bafouer la décision du Conseil d'Etat sur l’interdiction d’ouverture des magasins de bricolage le dimanche. Si la loi est mauvaise, il revient aux élus de la changer, pas de la violer. Force doit être donnée aux décisions de justice, qui perdent sinon toute crédibilité.
 
Dans le contexte actuel de fragmentation de la société française, il est urgent de relégitimer notre justice. Il faut lui rendre son autorité. Il faut lui donner les moyens de s'exercer. Il faut en garantir l'indépendance, sans exception.

 

C'est la responsabilité du chef de l'Etat, garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire, d’y veiller et d’en faire une priorité nationale dans l’intérêt de la France et de tous les Français.

Published by francoisvigne
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 19:37

En annonçant que le projet de loi sur la famille ne serait pas présenté cette année, le Premier ministre vient de prendre une première mesure d'apaisement trop tardive, mais qui mérite d'être saluée.

 

Loin des propos incendiaires de Manuel Valls hier ou d'autres représentants de la majorité, cette décision reconnait la légitimité de la mobilisation citoyenne sur le sujet. Il y avait urgence à cesser d'attiser les tensions.

 

Ce revirement prouve l'importance pour les citoyens de se mobiliser pour défendre les valeurs essentielles de notre République et pour empêcher les dérives idéologiques qui menacent notre liberté.

 

Il faut maintenant rassembler les Français et se concentrer sur les priorités immédiates, à savoir la redynamisation de l'économie française et la lutte contre le chômage. Il est temps !

Published by francoisvigne
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 23:57

Mesdames et Messieurs les députés de la majorité socialiste, vous avez adopté un amendement imposant aux femmes mariées que les correspondances des autorités administratives leur soient adressées sous leur nom de naissance sauf demande expresse de leur part de voir figurer leur nom d'usage.

L'exécutif parle sans cesse de choc de simplification, mais c'est une nouvelle complication administrative que vous venez d'imposer aux couples mariés au nom d'une vision totalitaire de l'égalité.

Par dogmatisme ou par cynisme, vous transformez le respect de l'autre, qui est le fondement de nos valeurs républicaines, en négation de la différence et vous voulez maintenant nous imposer de changer.

Ne nous empêchez pas, femmes et maris, de partager un même nom !

Ne nous empêchez pas, mère, père et enfants, de partager un même nom, notre nom de famille !

Ne nous empêchez pas, père et mère, de ne vouloir être désignés ni parent 1, ni parent 2, mais plus simplement d’être appelés ce que nous sommes, père et mère !

Le peuple français ne vous a pas élus, ni donné mandat pour inventer une Française nouvelle et un Français nouveau. Nous savons tous ce qu'ont donné ces terribles expériences chez Staline, Hitler, Mao ou en Corée.

Oui, nous croyons profondément à l'égalité hommes - femmes et nous voulons la promouvoir intensément.

 

Nous ne voulons empêcher personne de porter le nom de son choix, qu'il soit son nom de naissance ou son nom d'usage, mais ne nous imposez pas vos propres choix.

Mesdames et Messieurs les députés, laissez-nous vivre en liberté !

Published by francoisvigne
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 22:46
Il convient de saluer avec enthousiasme la prouesse réalisée par le professeur Carpentier, son équipe et la société Carmat mercredi dernier.

Cette première implantation réussie d'un coeur artificiel permanent ouvre des perspectives immenses à notre médecine et un espoir formidable pour les patients souffrant d'une insuffisance cardiaque terminale.

Le professeur Carpentier, la société Carmat et leurs équipes respectives sont un magnifique exemple de la France qui cherche avec ténacité et générosité, qui imagine et innove avec talent et qui trouve avec succès au bénéfice de tous.

Ils démontrent avec brio que notre pays peut gagner dès qu'il sait allier imagination, audace et vision. C'est un grand exemple pour nous tous !

Vive la France du coeur !
Published by francoisvigne
commenter cet article